fbpx

“Tout vient à point à qui sait attendre”

Quelqu'un de patient...

HYPERACTIVITÉ ET PATIENCE

Le 31 décembre au soir, bien avant minuit, mon conjoint et moi, on précisait nos vœux pour 2021, histoire de savoir quoi se dire à minuit et quelques bières plus tard.

J’ai lancé spontanément (comme à mon habitude) que je me souhaitais de la patience pour 2021 ! Il m’a comprise instantanément (presque comme à son habitude) en nuançant. « Ce n’est pas que tu n’es pas patiente Mel, tu l’es pour beaucoup de choses. Et en même temps c’est vrai que de la patience dans tes nouveaux projets ça aurait du bon ! »

Se lancer en affaires, seule, c’est toute une aventure. J’insiste sur le mot seule. Il fait toute la différence. Tu es la seule responsable des succès. Tu es la seule responsable des échecs/apprentissages. Tu es la seule responsable de l’état d’avancement des différents projets. Tu es la seule responsable pour prioriser les dossiers. Et là, c’est le point faible pour moi,  l’hyperactive. Prioriser !

Quand on est hyperactive, on a 20 000 idées à la minute.

Parfait me diras-tu ! Go !
Vas-y tu es la seule responsable à bord ! Tu peux faire ce que tu veux !

Sauf que le syndrome de la girouette (surnom qui m’a été affectueusement donné par mon conjoint) me guette. Si ça ne va pas assez vite ou si je perds de l’intérêt ou même si un autre projet me semble extraordinaire, j’ai tendance à passer à autre chose, à une autre idée, à un autre projet, etc.

Au moment où je suis en train d’écrire cet article, j’avais prévu d’aller faire un tour sur les statistiques de mes publicités. Et en voyant qu’une personne avait pris un rendez-vous avec moi, j’ai pensé à la patience… et je me suis dit va l’écrire ! Tu vois un peu ce qui se passe dans ma tête de girouette-hyperactive ?

Donc la patience…

Je ne suis pas impatiente (sauf en période de surdosage hormonal, ou à moins que ce ne soit quand je suis en déficit hormonal ?). Je suis de nature patiente, malgré ça mes idées se bousculent et je saute de l’une à l’autre sans leur donner la chance de grandir, d’aller au bout de leur plein potentiel.

Mon (formidable) conjoint qui fait des (formidables) analogies m’a dit ceci « Mel, c’est comme planter une graine de tournesol… tu ne t’attends pas à avoir de l’huile de tournesol, ni même une fleur le lendemain ?! non ? ».
Non effectivement, je n’ai pas cette attente.

Alors voilà, dans ma nouvelle vie professionnelle, je décide aujourd’hui d’être patiente en donnant la chance à chacune de mes idées de prendre leur place dans mon éventail, dans ma palette, dans ma gamme (bref tu comprends le principe).

Quoi tu veux encore me lire ? Pas de problème, j’ai un très bel exemple pour toi. Il y a quelques jours, j’ai lancé mon premier eBook. Wow ! un eBook ? Vraiment ? Et oui, il est ici si tu veux en prendre connaissance.

Un eBook c’était une idée qui me trottait dans la tête depuis longtemps. Et en même temps, je me demandais bien ce que j’allais pouvoir mettre dedans. Ça me tentait pas d’écrire un livre, de la théorie,… Et puis, j’ai eu une petite révélation. « Et si tu commençais par le plus petit pas possible ? » C’est un principe très important en PNL. Alors autant l’appliquer à moi, la coach !

Mon plus petit pas possible a été de publier quelques pages (5 en fait) avec du contenu très pratico-pratique. Genre une fiche de révision d’avant examen. Du point-form / abrégé à son meilleur ! Exactement le genre de eBook que je recherche. J’ai été passionnée, concentrée et j’ai créé le contenu que je voulais. En une semaine le eBook était designé, corrigé (par mon formidable conjoint) et approuvé par une (non-moins formidable) cliente-coach.
Le plus incroyable dans tout ça, sais-tu ce que c’est ? Avoir gardé le nom de eBook pour ce joli feuillet de 5 pages. Je m’assume. Je suis une fille de synthèse, pratico-pratique. Je publie un eBook de 5 pages.

J’aurais pu attendre que cet eBook fasse 30 pages et soit très bien ficelé et révisé par 4 coachs certifié.e.s et ma mère enseignante.
Que serait-il arrivé ? Il n’aurait jamais vu le jour. Trop long, trop compliqué, 1 943 765 idées auraient eu le temps de le cour circuiter ! Pas assez de patience ! 

En lançant cet eBook rapidement et avec un contenu minimal et optimal, je viens de répondre à mes envies d’hyperactive (ici et maintenant !) tout en donnant l’occasion de tester ma patience pour la suite du projet. La graine est plantée, je lui donne maintenant la chaleur, la lumière et l’eau dont elle a besoin pour croître. 

J’apprends chaque jour à tester cet équilibre fragile entre hyperactivité et patience et je suis pas mal fière de te dire que j’ai trouvé une recette qui fonctionne pour moi.

Un rappel en 3 étapes ? (futur eBook en devenir !!)

1. Écoute ton idée, elle est excellente !

2. Réalise-la dans sa version minimale !

3. Entretiens-la avec des petits gestes !

 

Et toi ce sera quoi ton prochain plus petit pas possible ? 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :