fbpx

““Le bonheur est parfois caché
dans l’inconnu.”

Victor Hugo

LE SENTIER 66 OU LE VIRAGE DE L’INCONFORT

 

Le ciel était tellement bleu
Le Soleil brillait tellement fort
Je n’ai pas pu résister : rando !
Il fait -3 (autant dire chaud dans un sous bois à l’abri du vent), il a neigé cette nuit laissant un bon 8 cm de neige fraîche.
J’hésite trois couches ou 4 couches de vêtements ?
J’hésite raquettes avec bâtons ? Raquettes sans bâtons? Bâtons sans raquettes ? Sans bâton ni raquette ?
J’hésite de l’eau dans ma bouteille ou… de l’eau dans ma bouteille 😉

Choix du jour 1.3.1😀

Objectif sentier 65 dont j’ai percé le mystère après m’être perdue deux fois sur trois cette semaine! Et ooooohhhh inconnu, le sentier 66 qui semble perdu un peu plus loin dans le bois… petit frisson d’adrénaline 😜

Démarrage comme une blasée du 65 (genre je l’ai fait 4 fois en une semaine), je pars allègrement sur le sentier avec mon bâton. Je croise des gens je dis bonjour, je croise des anglos, je dis Hi 😂

Le sentier je le connais maintenant, je suis même capable de me faire une carte mentale. Montée, séparation des chemins, montées rocheuse en deux temps, plat, montée, lookout (dont je n’ai pas percé le mystère, je ne vois rien sinon les arbres…), longer la piste de ski de fond et… la traverser sans marcher sur les tracks, grimper encore un peu et hop arriver à l’embranchement du 66…
L’inconnu me tend les bras. Je ressens le frisson entre excitation et « je-fais-qqch-de-fou ».

Go Mel! Tu as la carte sur un p’tit bout de papier dans ta poche et ton cell est chargé en cas d’urgence.

 

Je m’embarque sur le dit chemin.
Un chemin très bien entretenu et je dirais même très bien tapé pour un chemin supposément « wild »… #doute 🤨
Première croisée des chemins… faut que je fasse un choix, faut pas que je me trompe, je veux pas être coincée dans cet environnement enneigé 🥶

Une voix intérieure m’indique où aller… à moins que ce ne soit les deux personnes à droite, ou les 4 en avant, ou les 😱😱😱😱😱😱

Y a du monde partout ! Ce n’est même plus un chemin c’est une autoroute !
Mon image du sentier wild éclate tout à coup dans ma tête.
Aujourd’hui je ne serais pas seule en forêt, je vais entendre des conversations, je vais me ranger sur le côté pour respecter la distanciation physique, je vais faire attention aux fatbike 🚴🏼‍♂️, je vais dire bonjour, je vais croiser l’incroyable Marie Claude et la sage Mia, on va croiser des parents cherchant des ados perdus, je vais croiser des ados perdus cherchant leurs parents (tout est ok sois rassuré.e)…

Bref je vais faire de la rando sociale 🤩

 

 

Où je m’en vais avec toute cette histoire ?

À mon analogie préférée, celle du virage de l’inconfort.

Quand tu fais face à qqch d’inconnu, tu as certainement le p’tit frisson ou peut-être même le gros !

-> Imagine toi sur la route, celle que tu empruntes tous les jours.

-> Imagine que tu vois un nouveau chemin, que tu aies envie d’y aller et en même temps il se cache derrière un grand virage, le genre de virage où tu ne vois rien tant que tu ne l’as pas franchi…

Tu vas vivre l’inconfort. Tant que tu ne verras pas l’horizon, tu vas te demander ce qu’il y a derrière ce virage…

Et c’est dans ce moment là qu’il est facile de faire demi tour. Facile de se dire.. « bof, finalement ça me tente pas trop… »

Et en même temps j’ai envie de te dire que tant que tu feras demi tour tu ne te donneras pas la chance de voir ce qu’il y a derrière!

Le paradis est peut-être juste là à portée de main, derrière ce virage de l’inconfort…

Quel est ton virage inconfortable à toi ?
%d blogueurs aiment cette page :