fbpx

“Quand nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission d’en faire autant.”

Marianne Williamson

LA MARCHE URBAINE ET LA LUMIÈRE HUMAINE

Après 7 heures de zoom full stimulantes en écoutant attentivement mes collègues coacher des personnes toutes aussi inspirantes qu’eux, je devais bouger. 👣

Je l’ai ressenti, j’étais attirée par la lumière extérieure. J’avais 1 h 30 avant mon prochain coaching.
🧐 Hésitation majeure : sentier 65 ou marche urbaine ?
👉 Sur le sentier, je sais que je reconnecte avec moi, avec la nature. Je sais aussi que je marche à l’ombre des arbres.
👉 Dans les rues de mon quartier, je sais que je croise des gens, que je marche au soleil. Je sais aussi que c’est bruyant et que ça demande plus d’attention.
Guidée par mon intuition, j’ai pris l’option 2. Me voici partie pour une randonnée urbaine. Sans écouteurs car, si vous me suivez depuis le début, vous savez que l’univers m’a envoyé un signe de « profite du moment présent » en m’indiquant de me débrancher jusque dans mes oreilles lorsque je marche. 🤩
Me voici donc partie dans les rues de mon quartier. Je choisis la version longue de mon parcours pour profiter du soleil au maximum. 🌞🌞🌞🌞🌞🌞🌞🌞

En arrivant au bout de ma rue, j’aperçois une dame qui sort une poubelle (oui je sais je vis dans un quartier très aventureux). Je laisse aller mes pensées, je regarde loin. En passant à côté d’elle, elle m’adresse le plus fabuleux des sourires et me lance un BONJOUR chaleureux à en faire fondre le mètre de neige tombé dernièrement !
🌞 Première bouffée de lumière (oui oui ça se peut une bouffée de lumière!)

Je continue d’avancer. Je croise un papa à vélo qui traine un chariot avec un enfant qui a visiblement perdu un objet important (toutou ?). Ils sont arrêtés au milieu du chemin. Le papa essaye tant bien que mal de se tasser, tout gêné il me fait un sourire « désolé c’est le mieux que je peux faire ». Je lui fait le coup de la madame Poubelle en lui envoyant le plus fabuleux des sourires et un « TOUT EST BEAU » chaleureux. Il sourit.
🌞 Deuxième bouffée de lumière

En continuant mon chemin, je croise une jeune maman courageuse. Elle a une poussette avec un p’tit quelqu’un dedans qui est vraiment pas vieux. Et dans la neige, je peux vous dire qu’il en faut du courage! Je m’arrête à bonne distance pour lui jaser. Je lui fait le coup de la madame Poubelle en lui envoyant le plus fabuleux des sourires et un « Ça fait du bien de sortir prendre l’air ». Elle me sourit.
🌞 Troisième bouffée de lumière

Toujours sur le même trottoir, quelques arrêts plus loin, je croise une p’tite madame (plus grande que moi) qui me regarde longuement et me dit en riant « J’adore votre manteau! ».
Je lui fait le coup de la madame Poubelle en lui envoyant le plus fabuleux des sourires et un rire chaleureux. Nous avons le même manteau !
🌞 Quatrième bouffée de lumière

…. tu commences à te demander combien de personnes j’ai rencontré ?
Il en reste 2 !…

En traversant un parc, j’aperçois un monsieur avec un vieux labrador. Le chien en question est immobile, comme planté, dans la neige. En passant, je lui fait le coup de la madame Poubelle en lui envoyant le plus fabuleux des sourires et un « On dirait qu’il est pogné dans la neige » chaleureux. (je sais c’est vraiment pas drôle comme phrase, mais il te manque le contexte !). Il me sourit et me répond sympathiquement (le monsieur, pas le chien!).
🌞 Cinquième bouffée de lumière.

En arrivant chez nous, je m’installe à mon ordinateur pour ma rencontre avec ma coachée et quand elle se connecte… Elle a le plus grand et beau sourire de toute la terre.
🌞Sixième bouffée de lumière.

Et toi, quand te permets-tu de briller ?