fbpx

“Le sens de la résistance c’est comme l’autodérision en humour. On utilise les armes de l’autre et on le laisse les chargeurs vides”

https://www.davidrenassia.com/post/les-resistances

 

Mai 2019 – Mon formateur en Programmation Neuro-Linguistique (PNL) me parle du sens de la résistance. 
Aucune idée de quoi il s’agit. 
Un an plus tard, ma vie de famille est révolutionnée par cette découverte.

 

Mon champignon a 6 ans et demi quand je découvre la PNL. Il est un enfant colérique et je suis une maman colérique. Nous sommes magnifiquement le miroir de l’autre. On vit en 2-2-3. C’est-à-dire 2 jours avec maman, 2 jours avec papa, 3 jours avec maman et on inverse.  

 LE RETOUR DE L’ÉPICERIE

Nous habitons au 2e étage d’un immeuble sans ascenseur. Quand on revient de l’épicerie, on monte les sacs et parfois ça demande deux voyages. Je demande très souvent de l’aide.

Ce jour-là, Champignon n’est pas content de porter les courses. La demande aété formulée une fois par une maman douce et ferme. Le Champignon entre en résistance. Il traîne des pieds dans les escaliers, chaque pas, chaque marche est d’une lenteur infinie.

Je suis face à un comportement de résistance, j’ai le choix :

  • m’énerver, le doubler dans les marches, le bousculer avec le sac
  • ignorer le comportement

C’est là que le sens de la résistance prend tout son… sens !
Si je prends l’option 1, la suite sera pour moi :

  • énergie négative (entre colère contre l’ingratitude et colère contre moi),
  • battements cardiaques accélérés
  • poids des sacs plus pesant
  • mauvaise soirée en perspective

la suite sera pour lui :

  • bousculade
  • colère
  • résistance encore plus accrue dans les autres moments

Je choisis donc l’option 2. Je reste en bas des marches. J’attends qu’il ait fini son ascension, avec un regard normal, une respiration contrôlée. Ce n’est évidemment pas la réaction qu’il espère déclencher avec son comportement. Et c’est là que le DÉSÉQUILIBRE intervient. 

Maman ne réagit pas ??!! Mon comportement s’arrête car il n’a plus de raison d’être.

Et voilà mon Champignon qui finit par monter le dernier étage avec un pas normal, qui dépose les sacs dans la cuisine et agit comme si rien ne s’était passé. 

 

Ce court exemple illustre la façon que j’ai de géré la résistance. 

J’ai hâte de partager plein d’autres exemples avec vous !