fbpx

“Chien qui marche, os qui trouve.”

Proverbe québécois (jamais entendu icitte !)

TOI, MON SENTIER 65

Cela faisait longtemps que je n’étais pas retournée te voir. Les douleurs du mois, l’emploi du temps chargé t’avaient discrètement retiré de mes réflexes.

Aujourd’hui, j’ai senti ce désir en moi. Ma journée a été riche en accomplissements. Des coachings d’équipes incroyables, des coachings de personnes époustouflantes et toi. Toi qui m’attendait au bout de ma rue. Toi qui avait revêtit ton plus beau soleil, ta plus belle neige.

À 15 h, j’ai écouté mon cœur, j’ai entendu ton appel.

Instinctivement, je me suis habillée en version mixte. En haut mon gros manteau, mon écharpe et mon bandeau et en bas un legging de course et des chaussures de randonnée… Je me laissais le choix de ce que j’allais trouver en allant te rencontrer.

J’ai parcouru ce premier kilomètre qui nous sépare et mon sourire n’a fait que grandir au fur et à mesure où j’approchais de toi.

Tu étais beau, parfaitement beau.
J’ai commencé à te parcourir.
Tu me protégeais du vent.
J’ai commencé à me découvrir.
Tu m’as dit c’est le temps.
J’ai commencé à courir.

J’ai renoué avec ces vieilles sensations, j’ai ressenti l’effet de mon entrainement musculaire et yogique des dernières semaines.

Puis dans cette grande montée que tu m’as offert, j’ai marché vite pour atteindre le sommet, le petit endroit magique où tu me réserves toujours un rayon de soleil.

En redescendant, j’étais aux anges.
Une coach à la fois en pleine réflexion et en pleine conscience.
Toi mon sentier 65, à chaque rencontre tu me fais évoluer vers celle que je suis vraiment.
Merci
😍